Installer des arbres fruitiers

Planter des arbres fruitiers

Installer des arbres fruitiers

Il est temps de planter les arbres fruitiers à pépins et à noyau. Nous vous avons concocté les points clé à connaître pour faire votre choix. 

Le choix de variété :

Les abricotiers, cognassiers, pêchers, par exemple sont autofertiles, vous n’aurez pas besoin d’autres arbres pour obtenir des fruits. 

Les cerisiers, poiriers, pommiers et pruniers eux sont autostériles ou partiellement autofertiles. Dans ce cas-là, une autre variété est indispensable pour assurer la fécondation des fleurs.

La pollinisation croisée :

Les deux variétés choisies doivent bien sûr être compatibles, sans quoi le pollen de l’une ne fécondera pas l’autre. Le pollen de la variété pollinisatrice, mûr en même temps que le stigmate de la variété à féconder, doit pouvoir être déposé sur le pistil, l’accès est parfois difficile aux insectes pollinisateurs.

Il existe notamment des variétés bonnes pollinisatrices, comme la pomme “Reine des reinettes”, ou la prune “Reine-Claude dorée” qui fécondent de nombreuses variétés.

Cependant, soyez rassuré, Avec 10% de fleurs pollinisées, on garantit déjà une belle récolte

Plusieurs formes pour vos fruitiers :

  • Forme palissée : Installée devant un mur, prenant peu de place, mais attention, il faudra les tailler tous les ans.
  • Forme dirigée : Se développant en volume, peu encombrantes, et avec une taille relativement simple
  • Arbre-tiges : D’une autre manière, adaptés aux grands jardins, il faudra compter 5 à 10 m d’écartement entre chaque. Concernant la taille, elle peut être pratiquée sur la basse-tige.

Répondre