La taille des arbres fruitiers

La taille des arbres fruitiers

La taille des arbres fruitiers évite la fermentation d’une couronne très ramifiée et permet d’améliorer la fructification.

Après la taille de formation, la taille régulière favorise une ramification plus aérée et limite les maladies (fumagine, moliniose) et facilite la photosynthèse pour aboutir à des fruits plus beaux et plus gros. Elle aide également à une meilleure mise en fruit en concentrant un maximum de sève et permet de limiter la croissance de l’arbre pour faciliter la récolte.

La période de taille se fait pendant le repos végétatif (descente de sève) à partir du mois de novembre jusqu’à fin février, en évitant les gros gels.

A chaque arbre fruitier correspond une taille, mais on distingue deux catégories principales d’arbres fruitiers :

  • Les arbres à pépins (pommiers, poiriers)
  • Les arbres à noyaux (pêchers, pruniers, abricotiers)

Les arbres à pépins portent des fruits sur les branches anciennes donc la taille des rameaux ne donneront des résultats que dans quelques années. Cette taille consiste à couper en hiver tous les rameaux poussant à la verticale (rameaux à bois) qui ne produisent pas de fruits, pour laisser les rameaux poussant à l’horizontale ou vers le bas qui seront porteurs de nombreux fruits.

La taille peut être complétée par la courbure des rameaux (arcure) pour accélérer l’évolution des bourgeons en yeux à fruits. L’été on taille en vert en coupant chaque tige de moitié juste au-dessus d’une feuille pour que l’arbre développe de nouvelles branches à partir de ce rameau.

Les arbres à noyaux portent des fruits sur des rameaux de l’année précédente et sur lesquels on agit pour la production de l’année à venir. En février, on supprime le rameau qui a donné les fruits précédents au niveau du nouveau rameau qui va fleurir.

On distingue différentes formes de taille :

  • en gobelet (vase, entonnoir, cylindre) qui permet de créer un puits de lumière au centre de l’arbre
  • en pyramide (fuseau, cône, quenouille, colonne)
  • en espalier (palissées, palmettes) – forme de moins en moins utilisée

 

* Fumagine : moisissure noire due à un champignon se développant sur le miellat d’insecte piqueur (cochenilles, pucerons, aleurodes). Elle provoque l’asphyxie des feuilles et ralentit la croissance.

* Moniliose : maladie provoquée par des champignons créant une tâche marron et des points blancs en cercle, provoquant le pourrissement des fruits sur l’arbre.

Inscrivez- vous à notre newsletter

Et recevez gratuitement notre guide pour prendre soin de vos plantes pendant les vacances !